Rover Mini Cabriolet « officielle »: une copie ratée

Une Mini cabriolet pour cet été ça vous dit ? Attention, je ne vous parle pas d’une Mini actuelle, bien trop commune (allons, il faut savoir rester original). Non je vous parle d’une vraie Rover Mini Cabriolet officielle. Car d’autres Mini Cabriolets circulent, particulièrement la plus chic d’entre elle, la Mini Arc de Triomphe, réalisée par le concessionnaire Rover parisien à environ 500 exemplaires.

Avec la Mini cab de Rover, il faut aimer les gros pare-chocs et les élargisseurs d'ailes.

Avec la Mini cab de Rover, il faut aimer les gros pare-chocs et les élargisseurs d’ailes.

Nous allons vous parler ici du vrai cab Mini. Il n’est pas le plus beau, mais il a le label « d’origine ». Enfin presque. Au départ, Rover ne propose pas de cabriolets dans sa gamme Mini. La marque au drakkar reste attentive, et laisse de petits artisans réaliser leurs versions (comme l’Arc de Triomphe). Curieusement, ce n’est pas la très réussie version française qui séduira les pontes anglais, mais une version allemande, réalisée par le concessionnaire Rover allemand Lamm. Celui-ci propose à ses clients dès 1988 une version découvrable sur la base d’une Cooper 1,3 litres (63 ch).

La capote n'est pas très discrète.

La capote n’est pas très discrète.

Lamm en produira entre 1988 et 1994 près de 175 exemplaires, dont 75 achetés par Rover en 1991 pour les vendre sur le marché anglais, et tester le concept. Ces exemplaires Lamm à conduite à droite partiront très rapidement, ce qui donnera l’idée à Rover d’en lancer sa version afin de redynamiser la gamme Mini alors sur une pente descendante.

La ligne semble moins perturbée capotée.

La ligne semble moins perturbée capotée.

La version proposée par Rover en 1994 est quasiment identique à celle de Lamm. Elle garde d’ailleurs cet étrange kit carrosserie, avec ces élargisseurs d’ailes et ces gros pare-chocs un poil too much à mon goût. Surtout quand on la compare à l’Arc de Triomphe française, bien plus sobre et somme toute bien plus chic.

La Mini Cab bénéficie d'une structure réalisée par Karman et d'un système de capote signé Tickford.

La Mini Cab bénéficie d’une structure réalisée par Karman et d’un système de capote signé Tickford.

Peu importe, Rover croit en son succès, et confie l’étude de la structure au spécialiste allemand Karmann, et la réalisation du système de capotage à l’anglais Tickford (lire aussi : https://boitierrouge.wordpress.com/2014/04/28/tickford-capri-turbo-la-vantage-populaire/). Bien entendu, un tel mécano industriel a un coût : une Mini Cabriolet 94 coûte quasiment 2 fois le prix d’une Cooper, pour monter à près de 12 000 £, une petite fortune. Il faut vraiment être un accro de l’oeuvre d’Alec Issigonis !

La version française Arc de Triomphe est bien plus réussie (image LeBlogAuto).

La version française Arc de Triomphe est bien plus réussie (image LeBlogAuto).

C’est sans doute son prix qui empêcha la Cooper Cab’ d’être un succès (et son design grossier probablement). Les plus optimistes parlent d’une production d’un peu plus de 1000 ex, quand les pessimistes parlent de 3 fois moins. Vu ses tarifs en occasion (environ 20 000 euros), peut-être vaut-il mieux se rabattre sur une Arc de Triomphe (environ 15 000 euros), moins chère, plus jolie, et française de surcroît.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s